Cercle de soutien

Easy_to_read_logo

Quel est l’intérêt de cet exercice?


Un cercle de soutien c’est l’ensemble des personnes
qui peuvent vous soutenir dans votre vie quotidienne.
On a tous des cercles de soutien différents.
Chaque participant identifie son propre cercle de soutien.
Le cercle de soutien dépend de nos relations et de nos expériences de vie.
Le cercle de soutien dépend aussi de notre rôle social.
Notre rôle social c’est notre façon de participer à la société.

Easy_to_read_logo

Quel peut être le rôle du co-formateur avec un handicap intellectuel?


Le co-formateur peut présenter son propre cercle de soutien.
Le co-formateur peut aider les personnes à s’exprimer.

Quel objectif viser?

Permettre aux personnes de réfléchir à leurs propres relations et à l’importance du réseau dont elles disposent.

Faire remplir la carte des relations (cercles de soutien) afin que les personnes puissent l’utiliser avec d’autres.

Permettre aux personnes de réfléchir à la façon dont elles peuvent augmenter le nombre de personnes dans leur vie et dont elles peuvent aider les autres à élargir leur réseau.

Quelle méthode utiliser?

Expliquer la carte des relations. Expliquer le devoir à faire à la maison en vue de la prochaine session. Cela permet aux personnes de prendre le temps, à la maison, de réfléchir à leur réseau. La méthode la plus simple pour expliquer la carte des relations est de montrer sa propre carte.

circles

Prendre des photos, dessins ou d’autres illustrations de personnes et les coller sur votre carte des relations. A défaut d’images, écrire le nom de ces personnes.

Discuter de tous les réseaux avec les personnes.

Les laisser présenter leur réseau au reste du groupe.

Présenter une personne qui a élargi son réseau (présence en chair et en os ou pas).

Quelle leçon tirer de cet exemple?

Discuter de la façon d’augmenter le nombre de personnes dans un réseau. En passant en revue les préférences, les centres d’intérêts ou les aversions d’une personne, réfléchir à tout ce que cette personne pourrait faire pour rencontrer d’autres personnes et remplir sa carte des relations. Demander aux participants d’en discuter en binôme, de se poser mutuellement des questions et d’écouter les réponses de l’autre. Ensemble, chaque binôme doit réfléchir aux façons d’augmenter le nombre de personnes dans leurs réseaux.

Les résultats de chaque binôme peuvent être débattus en groupe.

Prenant en exemple une personne, le groupe peut réfléchir à la façon dont elle pourrait rencontrer plus de personnes.

Quels sont les supports nécessaires?

Affiches A3 des cartes de relations Slide1

Avant la session, les formateurs remplissent leur propre carte des relations afin de la montrer en exemple lorsqu’ils expliquent la façon de procéder.

Une source d’inspiration peut être l’exemple de quelqu’un qui avait un petit réseau mais qui a rencontré plus de personnes au cours de sa vie grâce à ses centres d’intérêts. Raconter ce qui s’est passé.

Affiche avec les préférences, les aversions, les opportunités de participation.

Exemple :

Slide2

 

Conseils pour le formateur / infos complémentaires

Il peut être délicat de parler des personnes qui sont rémunérées pour leur participation dans la vie d’un(e) participant(e) et de celles qui sont des ami(e)s. Lorsque des participant(e)s incluent du personnel rémunéré dans leur cercle d’amis, leur rappeler que ces personnes sont payées mais ne pas les obliger à modifier leur carte et ne pas insister.

Cet exercice nous a pris toute une matinée. Nous n’avons pressé personne lors de l’exercice. Notre programme était agencé de façon à pouvoir laisser tomber d’autres exercices plutôt que de bâcler les sessions plus personnelles.

Temps alloué à l’exercice

  • Explication 15 min
  • Session consacrée à chaque carte individuelle, 60 min (groupe de 8 personnes).
  • Parler de l’exemple réel d’une personne qui a élargi son réseau. Expliquer en 15 min comment elle a procédé.
  • Brève discussion théorique sur les façons d’étendre son propre réseau et le réseau des autres, 10 min
  • Remplir l’affiche des préférences et des aversions en binôme et en discuter, 90 min

 

   

Leave a Reply